skip to Main Content
00 (242) 282 38 40 contact@ins-congo.org Avenue de Foch en face de l'ex radio Brazzaville, Congo

ENQUETE SUR LES UNITES NON STANDARD

Dans un grand nombre de pays en développement, les indicateurs de mesure de la pauvreté sont calculés sur la base de la consommation alimentaire et non-alimentaire. A cet effet, les enquêtes sur les conditions de vie des ménages constituent la principale source de données pour le suivi et l’évaluation de la pauvreté.

Lors desdites enquêtes, les ménages déclarent certaines parties de la consommation alimentaire en quantité, soit parce que les ménages la prélèvent sur leurs stocks (stock de produits achetés ou de leur production propre), soit parce qu’il s’agit de cadeaux dont ils ignorent la valeur. D’autres sections de ces enquêtes requièrent aussi des déclarations en quantités. Par exemple, dans la section agriculture qui est notamment utilisée pour évaluer les revenus issus de cette source, les récoltes sont déclarées en quantités.

Dans toutes ces situations, il est important de disposer des prix unitaires pour valoriser les quantités déclarées. Or ces quantités sont, pour la plupart, déclarées en unités de mesure non-standards.

En effet, pour limiter les erreurs de collecte, il est préférable de permettre aux répondants d’exprimer les quantités des produits consommés ou récoltés dans les unités auxquelles ils sont plus familiers (tas, bol, boîte, etc.). Un des challenges majeurs de la valorisation de la consommation alimentaire et de la production agricole dans les enquêtes auprès des ménages est la conversion en unités standards des unités de mesure non-standards utilisées par les répondants durant les interviews.

De ce fait, l’enquête sur les unités non-standard permet d’établir des facteurs de conversions précis pour les unités non standards de différents produits de consommation ou de différentes cultures, qui seront utilisées dans l’Enquête sur les Conditions de Vie des Ménages au Congo.

Afin de disposer d’une base de données des facteurs de conversions, l’Institut National de la Statistique (INS) a organisé l’enquête sur les unités non-standards.

L’objectif général de l’enquête était d’établir, d’une part, une base de données des facteurs de conversions des unités de mesure non standard en unités standard et, d’autre part, de produire les catalogues des photos de référence.

Plus spécifiquement, il s’agissait de :

  • identifier les produit-unités dans les marchés/points de vente;

  • mesurer les poids des produits-unités listés dans le questionnaire ;

  • relever les prix des produits-unités;

  • prendre les photos de référence des produits-unités mesurés ;

  • produire le catalogue des unités non standard du Congo.

  • traiter les données issues de la collecte.

Back To Top